Les saisons de la série Grimm classées du pire au meilleur

Même des années après sa diffusion, la série télévisée Grimm reste l’un de mes programmes préférés. Malheureusement, elle est sous-cotée et ne compte qu’une toute petite communauté de fans fidèles, en dépit de ses innombrables atouts. Toutefois, comme d’autres programmes télévisés, elle a eu des saisons inégales. En voici la classification.

6/ La saison 6

Elle est sans doute la moins appréciée des fans. Les intrigues sont expédiées sans prendre la peine de se poser. Et pour cause, la saison ne compte que 13 épisodes contre 22 pour les autres saisons. On sent l’envie des scénaristes d’en finir au plus vite avec la série, et cela s’en ressent au niveau des scénarios.

Le concept de la dimension miroir est plutôt cool. Le parallèle entre les Wesens de notre réalité et ceux de cette dimension qui ont renoncé à leur humanité, au point de ne plus pouvoir reprendre une forme humaine, est très bien pensé. Mais, le problème, c’est que cet arc s’étale sur à peine quatre épisodes. Les rebondissements s’enchaînent à vitesse grand V. Le grand méchant de la saison, en plus d’être très manichéen, n’a aucun charisme, aucune envergure, en dépit du fait qu’il soit la plus grande menace à laquelle les protagonistes aient fait face.

J’ai encore moins aimé que le Zerstörer tue tous les protagonistes à part Nick et Rebelle. Je l’ai déjà précisé dans un article, je déteste les résurrections dans les fictions, et Grimm avait jusque là échappé à ce piège. Dans l’avant-dernier épisode, le Zerstörer tue tous les proches de Nick ainsi que tous ses collègues du commissariat de police. Mais, tout revient à la normale à la fin grâce à un bâton magique qui ressuscite tout le monde et crée un monde dans lequel aucun événement dramatique ne s’est déroulé.

Mais la pire erreur reste à mon avis la décision de faire ramener le bâton dans notre monde. Dans la scène finale, le fils de Nick l’utilise comme son arme de prédilection. Cette scène me rend toujours mal à l’aise parce que cela contredit la série et les paroles de Kelly Burkhardt. Les Grimms n’ont pas besoin d’armes magiques pour combattre le mal. Ce sont eux les véritables armes. Ils utilisent beaucoup plus des armes blanches. Kelly Burkhardt utilisait un petit couteau semblable à un couteau suisse. Marie Kesler utilisait une canne-épée. Rebelle se servait souvent de sa machette et Nick de son pistolet, même s’il parvient à tuer des Wesens à mains nues. Ramener ce bâton dans notre monde ne leur rend pas aussi service. On se souvient de la passion qu’avait déclenché la clé de Nick et des nombreuses tentatives des Wesens pour la récupérer. La laisser dans une simple caravane située dans une forêt ne me paraît pas judicieux.

5/ La Saison 1

Elle introduit l’univers, les différentes mythologies ainsi que les personnages. Les premiers épisodes sont assez lents. La série prend son temps pour décoller. Il y a très peu d’action et le protagoniste principal est parachuté au milieu des évènements sans y être préparé, tout comme les téléspectateurs. Ceux-ci découvrent cet univers en même temps que lui.

Nick prend confiance en lui au fur et à mesure et son amitié avec Monroe et Rosalie prend de l’importance. Au milieu de la série, les évènements augmentent d’intensité. Le héros de l’histoire développe enfin ses capacités et les scènes d’action sont un pur délice. Les enjeux deviennent aussi plus importants avec le mystère de la clé des croisés et des pièces de Zakynthos convoitées par de nombreux personnages douteux.

Les antagonistes sont tous simplement géniaux avec un qui reste toujours dans l’ombre et ne se salit jamais les mains, et l’autre qui fait le sale boulot. La série parvient à les rendre humain malgré leurs actions malveillantes, surtout avec Adalind dont la fin est si triste. Encore aujourd’hui, certains des épisodes de la saison 1 sont parmi mes préférés. En particulier les épisodes 5, 8, 17, 19 et 22. Et la saison se termine de manière stupéfiante.


4) La saison 5

J’aime beaucoup cette saison. C’est un vrai plaisir de voir la relation de Nick et Adalind évoluer. Les deux ennemis enterrent enfin la hache de guerre pour le bien de leur fils, et finissent par éprouver des sentiments l’un pour l’autre.

Ce que j’aime moins, c’est l’introduction de la Griffe Noire. Elle apparaît de nulle part et devient soudainement une menace pour le monde entier sans que quiconque n’en est jamais entendu parlé. Même pas le Conseil Wesen, qui est pris de vitesse, alors qu’il possède des ramifications dans le monde entier. Les autres personnages aussi sont surpris, y compris Rosalee et Monroe qui sont à tous deux des véritables encyclopédies dans la série.

L’idée d’une organisation Wesen qui veut restaurer  » leur fierté  » à savoir, les anciennes traditions, la chasse à l’humain, et leur domination sans partage sur le monde est plutôt formidable. Cette organisation extrémiste représente une entité sans individualité avec des membres prêts à se sacrifier pour leurs idéaux. Ils sont aussi les premiers à représenter une véritable menace pour Nick. Ils sont très bien organisés et sont capables de s’adapter aux imprévus. Leur chef est charismatique et très puissant. Il aurait probablement tué Nick sans l’intervention de Diana.

Mais le problème, c’est que cette organisation n’a jamais été évoqué dans les précédentes saisons. Il aurait mieux fallu l’introduire dans la quatrième saison, comme un groupuscule marginal, pour faire le lien entre la mort du roi et l’augmentation de leur influence. Leur ascension aurait donc été la conséquence de la perte d’influence de la royauté. Cela aurait aussi permis de terminer réellement l’arc narratif de la royauté qui disparaît sans explication après la saison 4. C’est vraiment dommage parce que c’était les meilleurs antagonistes de la série.



3) La saison 4

Les premiers épisodes de cette saison sont certainement les plus tristes. Nick est redevenu un humain normal et est totalement perdu sans les pouvoirs qu’il a appris à apprécier, même s’ils lui ont compliqué la vie. Il parvient à les récupérer dans l’épisode 6, mais cela a pour conséquence la transformation de Juliette en Hexenbiest et son passage du côté obscur.

La série prend une tournure imprévue avec la grossesse d’Adalind, que le prince Kenneth va utiliser pour manipuler Juliette et l’inciter à trahir Nick. Le thème du racisme est beaucoup plus exploré avec l’introduction du Wesenrein, un groupuscule extrémiste qui lutte pour « la préservation de la pureté des races ». L’autre trame développée est la folie avec Juliette et Sean Renard qui est possédé par l’esprit de Jack l’éventreur.

Le sergent Wu devient beaucoup plus présent après avoir appris la vérité sur les Wesens. Le climax est sensationnel avec le combat contre la royauté, la mort de Kelly Burkhardt, la mort présumée de Juliette et l’enlèvement de Rebelle.



2) La saison 2


C’est dans cette saison que Nick devient un Grimm confirmé au point de devenir une menace pour la royauté. Celle-ci est présentée comme l’antagoniste. Elle lui envoie des créatures, tous plus dangereuses les unes que les autres, pour récupérer sa clé. Adalind travaille pour la royauté pour se venger de Sean et de Nick. Elle revient à Portland à la tête de quelques membres du Verrat. Les protagonistes se rendent comptent qu’elle reste nuisible même sans ses pouvoirs.

La mère de Nick est mise en avant après sa venue fracassante dans les derniers épisodes de la première saison. Elle l’épaule dans son combat contre deux Wesens dangereux. Malheureusement, elle n’est pas présente dans le reste de la saison. Nick a plus de facilité pour concilier sa nature de Grimm, son travail et sa vie privée après avoir révélé la vérité à Hank et Juliette ses activités.

On en apprend beaucoup plus sur le Conseil Wesen et le code de conduite des Wesens destiné à assurer leur sécurité. Et bien entendu, le bestiaire de la série est toujours aussi bien fourni. L’enjeu de la saison est la guérison de l’amnésie de Juliette et la protection de la clé de Nick convoitée par la royauté. Elle se termine avec un cliffhanger de malade.

1) Saison 3

Elle est de très loin ma saison préférée. Plusieurs événements notables se produisent pendant cette saison : la résurrection de Nick en zombie, la venue de Kelly Burkhardt à Portland avec Adalind et son bébé, la découverte d’une autre clé, la venue fracassante de Rebelle, et la perte des pouvoirs de Nick.

Kelly Burkhardt ( l’une des mamans les plus cools toute univers confondu ), toujours aussi badass, s’allie avec la Résistance pour protéger Adalind et sa fille. Celle-ci développe des pouvoirs prodigieux qui amorcent son futur potentiel.

Une autre clé rentre en scène grâce au seul Grimm de la série qui ne fait pas partie de la famille proche de Nick. On a ainsi un petit aperçu de la filiation des Grimms et de leur héritage. Nick prend Rebelle sous son aile et lui apprend toutes facettes de la vie de Grimm.

La royauté se réorganise après la mort du prince Éric et tente par tout les moyens de récupérer la fille d’Adalind. Malgré cette perte, elle reste toujours aussi menaçante, aussi fascinante et continue de tirer les cartes en coulisses. Même après sa défaite apparente, elle parvient à tirer son épingle du jeu en manipulant Adalind pour qu’elle supprime les pouvoirs de Nick.

Malgré les épisodes de qualités inégales, Grimm est une véritable pépite dans le monde des séries fantastiques que je ne saurais trop recommander aux passionnés des Contes des frères Grimm.


À lire aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s