Grimm : Pourquoi Juliette se transforme-t-elle en folle furieuse ?

Les programmes télévisés, avec une fanbase importante, déclenchent les passions ainsi que des divisions parmi les fans. La série télévisée Grimm n’échappe pas à cette règle. L’une de ces divergences d’opinion est due au retournement de Juliette. Dans la saison 4, Juliette devient une Hexenbiest après avoir aidé Nick à récupérer ses pouvoirs. En très peu de temps, elle passe de la plus faible du groupe à la plus puissante. Ce pouvoir va lui monter à la tête, la plongeant peu à peu dans une folie destructrice. Les décisions qu’elle prendra, comme coucher avec Sean et Kenneth, tenter de tuer Monroe et Nick, brûler la caravane et causer la mort de Kelly Burkhardt vont la faire détester par un grand nombre de fans.

Beaucoup d’autres fans ont eu du mal à accepter ce retournement de situation. Voir Juliette passer du côté obscur est pourtant le choix le plus cohérent après qu’elle ait acquis des pouvoirs. Le plus incohérent aurait été qu’elle ne change pas. Pour mieux comprendre ce fait, il convient de se pencher sur la nature même des Wesens.

Qu’est-ce qu’un Wesen?

Un Wesen est un être vivant doté de deux entités, l’une humaine l’autre animal, qui coexistent plus ou moins en symbiose dans un même corps.  Les deux entités ne se manifestent pas au même moment. Le côté humain est souvent au commande. Mais il arrive que le côté animal prenne le dessus sur la conscience du Wesen. Celui-ci devient alors semblable à une bête assoiffée de sang.

Tout au long de la série, surtout dans les premières saisons, tout est fait pour nous montrer la difficulté de certains Wesens à contrôler leurs créatures intérieures. Dès le premier épisode, Monroe, un personnage très apprécié des fans, révèle qu’il arrive à se contrôler grâce à des exercices physiques et de relaxation et des potions. Dans l’épisode 21 de la saison 1, des Wesens vont jusqu’à suivre un traitement expérimental pour contrôler leurs instincts meurtriers. Cela n’aura pas l’effet escompté. Le traitement va plutôt accentuer leurs instincts meurtriers et causer des accès de violence, puis leur mort. Enfin, dans l’épisode 16 de la saison 3, un Wesen travaillant dans un cirque souffre de Umkippen et est incapable de se controler au point d’attaquer des humains. Alors si même les véritables Wesens ont du mal à se contrôler, combien de fois, une personne qui vient de le devenir ?

Cette difficulté de contrôle explique que Juliette soit devenue partiellement folle après avoir acquis des pouvoirs. Ce d’autant plus qu’elle se transforme en Hexenbiest, l’une des espèces de Wesens les plus puissantes et les plus belliqueuses.

Le parcours de Juliette avant sa métamorphose

La série Grimm mêle des enquêtes policières aux contes de fées. Juliette peut être identifiée comme « la princesse » de la série. Pendant les premières saisons, elle n’est rien d’autre que la petite amie du héros. Elle incarne la gentille fille naïve que l’on doit protéger. D’abord, elle se fait kidnapper par une Dämonfeuer ( un dragon) dans l’épisode 14 de la saison 1 et Nick mène littéralement une quête pour la sauver des griffes du « méchant dragon ». Puis, elle est plongée dans un sommeil profond par Adalind ( la méchante sorcière ) et est réveillée par le baiser d’un prince ( une véritable référence à la belle au bois dormant ). Juliette est donc présentée au début comme celle que l’on doit protéger. Nick lui cache sa nature de Grimm et ne la lui révèle qu’à cause du sort d’Adalind.

Pourtant, Juliette est loin d’être inutile. Elle est très courageuse et n’hésite pas à se mettre en danger pour protéger les personnes qu’elle aime, même contre des adversaires plus forts. Lorsque sa meilleure amie se fait agresser par son petit ami, elle n’hésite pas à le recadrer malgré sa nature de Wesen. Plus tard, elle décide d’apprendre à utiliser des armes à feu pour se défendre. Son personnage avait donc beaucoup de potentiel. Elle méritait mieux que d’être cantonnée au seul statut de campagne du Grimm. C’est sa seule fonction durant les trois premières saisons. Même les nombreuses tuiles qui lui sont tombées sur la tête, y compris sa transformation en Hexenbiest, sont uniquement dues à sa relation avec Nick.

Tout change après sa transformation. Elle acquiert ainsi d’immenses pouvoirs. Vous en conviendrez comme moi qu’il y a de quoi faire tourner la tête à n’importe qui, n’est-ce pas ?

Le passage du côté obscur

La bascule de Juliette est surtout due à malentendu entre elle et Nick. Devenir une Hexenbiest lorsque l’on vit avec un Grimm, n’est pas facile à vivre. Elle va ainsi supposer que celui-ci n’aurait pas accepteé sa nouvelle condition et l’aurait tuée. C’est pourquoi, elle met autant de temps à le lui dire et qu’elle va voir d’autres personnes pour l’aider.

La réaction de Nick, certes compréhensible étant donné son passif avec les Hexenbiest, mais maladroite, va achever de la convaincre. Elle va alors le tester pour voir sa réaction et déterminer jusqu’à quel point il était capable de la supporter. Elle se transforme ainsi devant lui et constate avec tristesse que celui-ci est incapable de la regarder dans les yeux. Elle agresse aussi des gens dans un bar et prend plaisir à leur faire subir son pouvoir. La décision de Nick de la faire poireauter en prison ne va rien arranger.

Le fossé qui la séparait de ses proches s’élargit davantage lorsqu’elle apprend la grossesse d’Adalind et que le père n’est nul autre que son compagnon. La décision de Nick de s’occuper d’Adalind, tout en tentant de trouver un moyen de la « guérir », est le prémisse de leur séparation. Le prince Kenneth se sert d’ailleurs de cette situation pour la manipuler et la pousser à lui livrer Kelly Burkhardt, la mère de Nick. Cette décision va aboutir à la mort de celle-ci. Nick, tout disposé à l’aider, se retourne alors contre elle et décide de la tuer, un acte qu’il ne parviendra finalement pas à concrétiser.

Dans cette histoire, Nick pourrait avoir le mauvais rôle au côté d’Adalind. Juliette devient une Hexenbiest après l’avoir aidé à récupérer ses pouvoirs. Après cela, il ne lui apporte pas le soutien qu’elle avait espéré. Il cherche désespérément un moyen de la « guérir » et s’allie ainsi avec celle qui est la source de leurs problèmes. Pour sa défense, s’il tente autant de trouver un moyen de la « guérir », ce n’est pas tant parce qu’il n’accepte pas sa nouvelle condition, mais surtout parce qu’elle est née en tant qu’humaine et être une Wesen était contre-nature pour elle.

Malheureusement, Juliette va interpréter les actions de Nick de façon erronée, ce qui va aboutir à l’émergence de Dark Juliette. Ce drame va finalement apporter de l’épaisseur à son personnage. Pour la première dans la série, elle va prendre des décisions pour son bénéfice et non celle des autres. Et surtout cela va préparer son come back en tant qu’Eve. Elle deviendra ainsi beaucoup plus intéressante. Autant je déteste Juliette, autant j’adore Eve. Elle est trop badass avec son visage inexpressif, ses allures de robots, ses pouvoirs déments et ses réactions. Elle est trop géniale !

En somme, même si beaucoup de fans ne seront toujours pas de cet avis, devenir une Hexenbiest est la meilleure chose qui soit arrivée au personnage de Juliette et sa folie destructrice reste cohérente après l’activation de ses pouvoirs.

À lire aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s