Portrait de la magie dans L’épée de vérité

La magie, rien que ce mot fait rêver. D’après Wikipédia, la magie, dans la fiction, est la dotation, à des personnages ou d’objets, de pouvoirs qui ne se produisent pas naturellement dans le monde. Et dans l’épée de vérité, elle ne fait pas exception à cette règle. En effet, elle permet, entre autres, de guérir, de faire léviter les objets, d’envoyer du feu de sorcier assez comparable au feu céleste de Sasuke Uchiwa, dans la mesure où il consume sa cible jusqu’aux cendres. Bref, elle est très utile voire même indispensable dans certaines situations.

 Dans l’épée de vérité, la magie est bien plus spécifique à ce monde. En effet, les elfes, les fées, les trolls, les gnomes et les nains, qui sont souvent dans les romans fantasy, sont absents.

Nature

  La magie présentée dans l’œuvre est une magie douce, c’est à dire dont les règles ne sont pas clairement définies (cela concerne surtout les sorciers, les magiciennes et les voyantes). Elle s’oppose à la magie dure dont les règles et les limitations sont connues. Deux sortes de magies sont évoquées:
  • la magie additive qui se sert de ce qui existe pour y ajouter quelque chose. Elle est utilisée par la plupart des êtres dotés de magie comme les sorciers, les magicien(ne)s, les inquisitrices, les sourciers, les voyantes, les pythies, etc.
  • la magie soustractive permet de faire disparaître les choses. C’est la magie du royaume des morts. Seul Richard est née avec cette capacité car elle avait été enfermée dans le temple des vents par les  espions de l’ancien monde. A l’inverse de Richard, Darken Rahl, les sœurs de l’obscurité et d’autres sorciers ont dû signer un pacte avec le gardien ( c’est carrément le diable) pour pouvoir la contrôler.
   Tous les individus naissent avec une force qui est celle de la vie appelée Han. Seuls ceux qui ont le « don » peuvent l’extérioriser en créant des toiles. Grace à cela, ils peuvent agir sur le monde. Il existe toutefois des individus qui naissent sans la moindre étincelle de don. Ce sont les trous dans le monde. Ils sont ainsi imperméables et insensibles à la magie sauf à la soustractive ( la mort est la mort pour tout le monde). Par ailleurs, il est possible de modifier le corps d’un profane, sauf ceux des trous dans le monde, pour en faire un être magique. Les premières inquisitrices, les mord-sith, ceux qui marchent dans les rêves et les chapardeurs en sont des exemples.

La magie est présentée comme extrêmement dangereuse, aussi bien pour les profanes que pour ses utilisateurs. Lorsqu’elle se manifeste pour la première fois chez un sorcier, elle cause de migraines si intenses qu’elles finissent par tuer celui-ci si le don n’est pas contrôlé. Les sœurs de la lumière se servent de ce prétexte pour les capturer et les contrôler.

La quantité de magie d’un être n’est pas la même pour tout le monde. Certains individus sont plus puissants que les autres.

Hommes dotés de magie

Bien que dotés de magie, les hommes sont soumis à la plupart des restrictions soumis au commun des mortels. Ils sont mortelles, par magie ou naturellement ou encore par les armes conventionnelles. Ils ne sont pas plus forts physiquement, ni plus intelligents, ni plus beaux. On en trouve de plusieurs catégories.
Les sorciers
Il sont aussi désignés comme « ceux qui ont le don ». Chaque sorcier a un rapport différent avec le Han. En effet, certains peuvent créer des artefacts, d’autres peuvent voir certains événements futurs, d’autres sont des guérisseurs. Il est possible qu’un sorcier transforme un profane en sorcier. Toutefois, ceux-ci seront moins puissants que les sorciers nés avec le don.
  • Les sorciers de guerres                                                                                                                      Extrêmement rare, ce sont les  plus puissants. Richard est le premier sorcier de guerre né depuis trois mille ans. Ils maîtrisent les deux variantes de la magie. Ils n’ont pas de spécialisation. Ils ont ainsi tous les pouvoirs cités. Contrairement aux autres sorciers, les sorciers de guerre puisent le pouvoir en eux même. Ils ne contrôlent pas leur Han, mais leurs sentiments. Leur pouvoir est donc instinctif et fonctionne par le biais du besoin et de la colère. La plupart sont incapables de contrôler leurs pouvoirs. Richard, par exemple, n’a accès à son pouvoir que si sa vie est en danger, si Kahlan l’est aussi et quand il est en colère.
  • Les prophètes                                                                                                                                       Ils peuvent déchiffrer les prophéties et peuvent les recevoir. Les sœurs de la lumière estiment qu’ils sont dangereux pour la société et doivent être enfermés.
  • Les inventeurs                                                                                                                                        Ce sont des » artistes ». Leur pouvoir leur permet de  créer des artefacts magiques. Le sorcier Merrit, qui a crée l’épée de vérité et les premières inquisitrices en était un.
 

 Les magiciennes                                                                                                         

 Ce sont les pendants féminins des sorciers. Elles ont moins de pouvoir que ces derniers (ça ma fait tiquer moi aussi). Elles ne peuvent pas ainsi se battre contre un sorcier accompli. Par exemple, pour former les sorciers, les sœurs de la lumière  mettent près d’une centaine d’année pour le faire. Et elles ne peuvent le faire sans Rada’han, des colliers magiques, qui leur servent à les contrôler.                                                                                                                                         

Cependant, certaines magiciennes sont suffisamment puissantes pour rivaliser avec un sorcier. C’est le cas de sœur Anna, de sœur Verna (elle a absorbé le Han de deux autres sœurs ).  Les sœurs de l’obscurité sont particulièrement puissantes, même face à un sorcier. Ayant fait un pacte avec le gardien, elles contrôlent la magie soustractive en plus de l’additive,  cela additionné au Han qu’elles ont volé à certains individus.                                

Il existe, et c’est très rare, d’hommes magiciens. Il ne sont pas soumis aux mêmes restrictions que les sorciers et les magiciennes et peuvent utiliser la magie additive comme la soustractive.

Les sourciers de vérité

Ce sont des personnes qui tirent leur puissance de l’épée de vérité. Leur rôle est de rechercher la vérité.  Les authentiques sourciers sont normalement nommés par un sorcier du premier ordre. Cependant, certains acquièrent l’épée en le volant. Qu’il soit nommé ou non, le sourcier finit toujours par être détruit par l’épée. Richard est le seul qui fait exception à la règle, car il contrôle pleinement l’épée.

Les inquisitrices

Elles ont la capacité de détruire l’âme d’une personne par le pouvoir de l’amour. La personne touchée perd alors son libre arbitre et obéit à n’importe quel ordre de sa « maîtresse ». Le seul moyen de libérer la personne est de tuer l’inquisitrice.
Leur pouvoir doit toujours être bridé. Incapables de le contrôler dans l’intimité amoureuse, leurs compagnons sont touchés par leur pouvoir et ils deviennent alors leurs esclaves.  Le seul moyen d’échapper à cette condition est d’aimer inconditionnellement une inquisitrice. Deux seuls hommes ont été des compagnons d’inquisitrices sans être convertis. Il s’agit de Merrit et de Richard.
Après avoir utilisé leur pouvoir, elles doivent attendre un certain temps afin de pouvoir s’en resservir. Le temps de recharge du pouvoir dépend avant tout de la puissance de l’inquisitrice. kahlan, par exemple n’a besoin que de trois heures pour recharger son pouvoir, alors que certaines inquisitrices ont besoin  de quelques semaines. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui lui vaudra d’être nommée Mère inquisitrice à un très jeune âge. Cette dernière est la chef des inquisitrices.
Les plus puissantes inquisitrices peuvent avoir accès au Kun Dar. Il s’agit d’un pouvoir soustractif invoqué uniquement pour venger l’être aimé. Tout ceux qui se mettent en travers de cette vengeance sont détruits. Dans cet état, elles peuvent convertir à distance et peuvent utiliser leur pouvoir sans se reposer.
Les inquisiteurs, à l’inverse des femmes sont souvent incapables de contrôler leur pouvoir et ne sont pas soumis aux restrictions de repos des inquisitrices. Ils sont si meurtriers que l’époque de leur hégémonie fut appelée « les âges sombres ». Après avoir détruits tous les inquisiteurs de cette époque, il fut décidé que les inquisiteurs mâles seraient tués dès leur naissance.
 
Les voyantes et les pythies
Les voyantes sont des femmes capables de voir dans « le flot du temps » pour voir le passé, le présent et le futur. Elles ont le pouvoir d’ensorceler leur entourage. Extrêmement dangereuses, les sorciers et même les sœurs de l’obscurité ont en peur. En effet, grâce à leur capacité de voir dans le flot du temps, elles sont capables  de retourner la charge magique des gens contre eux. Ainsi, après avoir combattu la voyante Six, Nicci fut prise d’une importante poussée de fièvre qui faillit la tuer.
Shota, Six et Red ont sont les représentantes.
Une pythie a des pouvoirs assez similaires à ceux d’une voyante. Elle est capable d’avoir des visions, dont elle ne comprend parfois pas la signification, et qui peuvent se réaliser ou non. Son pouvoir lui permet de percevoir les auras des gens, ce qui lui permet de deviner leur caractère. Par exemple, en rencontrant Richard pour la première fois, la première impression que ressentit Jebra fut la violence, à cause de sa nature de sourcier.
    Ces visions ont toutefois un prix. En effet, chaque fois que les pythies en ont, elles sont soumises à des douleurs physiques effroyables.

Les mord-sith  

Ce sont des gardes de corps d’élite du seigneur Rahl. » Entraînées » dès leur enfance, elles ont le pouvoir de s’emparer du pouvoir d’un être doté de magie et de s’en servir pour le torturer. Avec leur arme attitrée, l’agiel, elles peuvent torturer, faire saigner, briser les os et même tuer les gens. Elles peuvent  transformer le guerrier le plus féroce en un gentil petit toutou. Elles ont également la capacité de ranimer une personne qui est au seuil de la mort par « le souffle de la vie ».
Durant leur « entrainement », elles sont brisée trois fois. La première fois, elles sont torturées pour briser leurs esprits. La seconde fois, elles doivent regarder leur mère être torturée, pour ôter leur compassion. Enfin, la troisième fois, elles doivent torturer et tuer leurs pères pour leur ôter la peur de faire du mal aux autres et aussi apprendre  à tirer du plaisir de leurs tourments.
Si elles sont dangereuses pour la plupart des êtres magiques, il en est autrement pour les inquisitrices. En effet, le toucher d’une inquisitrice provoque une douleur si vive, aux mord-sith, qu’elles en meurent en quelques minutes.
Le seul moyen efficace de combattre une mord-sith est d’utiliser une arme non magique ou la force brute.

Ceux qui marchent dans les rêves

Ce sont des armes vivantes crées lors des grandes guerres, à partir des membres du peuple de Caska, qui ont la capacité d’envoyer des rêves. Ils peuvent s’insinuer dans l’esprit d’une personne durant l’instant qui séparent deux pensées. Une fois dans l’esprit d’une personne, ils agissent comme un parasite. Ils peuvent demeurer indétectables s’ils le souhaitent pour espionner leur victime, la faire souffrir, la transformer en pantin ou encore la tuer.
Il n’existe qu’un seul moyen de se protéger d’ eux,  faire allégeance au seigneur Rahl pour bénéficier du « lien » qui l’unit à son peuple. Ce lien avait été crée par Alric Rahl et ne fonctionne que si le serment est véritable. Et c’est pourquoi les sœurs de l’obscurité, ayant juré allégeance à Richard dans l’espoir d’en bénéficier, n’ont pas été protégées.

Les chapardeurs 

Ce sont des armes humaines crées à partir d’un sorcier. Comme leur nom l’indique, ils ont la capacité de « chaparder » l’âme d’une personne. Bien que moins rapides que ceux qui marchent dans les rêves, il est quasiment impossible de s’attaquer à eux vue la rapidité de leur pouvoir. Ils peuvent se servir de l’âme volée pour s’introduire dans l’esprit d’un  animal et s’en servir pour espionner. C’est le seul moment où ils sont vulnérables car ils doivent alors quitter leurs corps.
Ils étaient une espèce disparue, à cause de leur stérilité, avant que Nicholas ne soit crée sur ordre de Jagang.

Les pythies-silence 

Ce sont des magiciennes liées au royaume des morts. Leur cri est le cri de la mort même. Il est ainsi mortelle pour quiconque l’entend y compris pour la pythie-silence elle-même. C’est pour cela que la mère coud la bouche de son bébé dès sa naissance.
Bien que certains individus n’extériorisent pas leurs pouvoirs comme les sorciers et les magiciennes, ils n’en possèdent pas moins des pouvoirs utiles :
  • Les hommes d’Adobe ont le pouvoir de nécromancie. En effet leur conseil des anciens invoque leurs ancêtres afin de leur demander conseil.
  • Les baka Tau Mana ont le pouvoir de neutraliser tous les sorts lancés contre eux. Du chaillu, leur chef, utilise ce pouvoir pour protéger Richard dans la vallée de la perdition. C’est aussi le cas de certains peuples du pays sauvage, bien qu’ils aient besoin d’allumettes pour pouvoir l’exercer.
  • Le peuple de Caska a le pouvoir d’envoyer des rêves en utilisant des corbeaux. Richard et Jilian s’unissent pour envoyer des cauchemars aux soudards de l’Ordre impérial.
Très variée la magie décrite dans la saga l’épée de vérité est un pur enchantement pour le lecteur. C’est l’identité même de la saga.
 

 

      

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s